pépins de pomme_couverture_scan imprima

PÉPINS DE POMME

Alexandre Lecoultre (textes), Claire Nicole (peintures)

Le Cadratin, Sottens, 2020 

épouvantail

dans tes larges manches

l’almanach du vent

" (...) Après tout le sublime est comme un sommet de cinq mille mètres : il est inhabitable. Alors tout l’art de Claire Nicole est de rendre visible le lisible (...), proposer un éclairage noir et subtilement gris, nuancé en ponctuation. Ponctuation non figurative comme des tracés en devenir ; devenir oiseau, devenir lettre ou devenir pierre entourée de mousse. Poèmes graphiques dans les cahiers poétiques et les propres traces d’Alexandre Lecoultre.

 

Pour que ces deux démarches apparemment solitaires se rejoignent et se sensibilisent l’une et l’autre, il faut saluer ici l’œil d’épervier de l’architecte : Jean-Renaud Dagon qui a vu tout de suite quel format donner au recueil, quel papier choisir pour les noirs de vigne, pour faire respirer les mots, c’est-à-dire leur donner du caractère :

 

Antique allongée maigre corps 20

 

C’est le pedigree de la police choisie [sans empattement] ou si vous préférez l’étymologie, son pied de grue.

 

Et pour ma part j’ajouterai pour ne pas allonger : ce magnifique pied de nez « Pépins de pomme », pied de nez à la vulgarité d’un monde sans poésie. Merci aux créateurs de suspendre le temps en crachant les noyaux, pardon les pépins, sur Velin d’arches 250g au mètre carré, un coup de maître en tercets, en trio, en triangle et en amitié ! "

 

Christian Ciocca

Pépins de pomme a été composé à la main avec du caractère mobile Antique allongée maigre corps 20.

 

Tiré à 90 exemplaires, sur papier Velin d'Arches 250 gm2

sur les presses de l'atelier du Cadratin à Sottens au courant de l'été 2020.

Les numéros I à XXII sont accompagnés d'un noir de vigne de Claire Nicole signés par les artistes et constituent l'édition de tête.

 

Suivent les exemplaires courants numérotés de 23 à 90.

Peter und so weiter